Introduction Dissertation Philosophie Desir

Introduction Dissertation Philosophie Desir-34
Au XVIIe siècle, Spinoza souligne fortement cette idée.Le XIXe siècle, avec Hegel, approfondira la dimension dynamique et constructive du désir, que Sartre, à notre époque, liera à l’inquiétude existentielle de la conscience, ainsi qu’au manque constitutif de notre être.

Tags: Short Narrative Essay About LoveBenefits Regular EssayUndergraduate Creative Writing Courses UkSocial Work Research Paper OutlineCreative Writing Prompts For BloggersWriting Good Essay IntroductionsUnmanned Aerial Vehicle ThesisPerformance Of Private Equity Firms Research PapersShort Essay On N Weddings

Schopenhauer : le monde comme volonté et représentation.

Selon Schopenhauer, la réalisation d’un désir : « c’est comme l’aumône que l’on jette à un mendiant, elle lui sauve aujourd’hui la vie pour prolonger sa misère jusqu’à demain ».

Tantale est condamné à constamment souffrir de la faim et de la soif à côté d’un arbre couvert de fruits mais dont ceux-ci ne cessent de se dérober lorsqu’il tente de les atteindre.

Tantale est ainsi condamné à ne jamais posséder ce qu’il désire et ne peut jamais éteindre sa soif et sa faim.

En conséquence de quoi, force est de se demander si la force aveugle qui s’impose à nous et qui cherche la satisfaction pour que le plaisir apparaisse peut être conciliable avec ce qui en nous procède de la raison.

Si originellement le désir est irraisonné, illimité, le soumettre au travail de la raison pour que cette dernière le canalise et le maîtrise, est-ce atteindre une certaine forme de sagesse ou tuer le désir pour le limiter au simple besoin ?C’est la raison pour laquelle la possession de l’objet visé n’est que susceptible de mettre un terme à la souffrance provoquée par le manque.Le désir est une impulsion d’une force que l’on constate en nous et qui nous conduit à tendre vers un objet ou un sujet. Désirer, c’est donc à l’origine constater que l’on désire, que ça désire en nous : on ne choisit pas de désirer telle ou telle chose, on constate que l’on éprouve du désir pour telle ou telle chose comme si le désir s’était construit en nous, par-delà notre volonté.Désirer signifie être à la recherche de ce dont on manque et dont le manque provoque de la souffrance.Aussi longtemps que l’objet convoité n’est que désiré (donc aussi longtemps que le désir n’est pas satisfait) le plaisir n’est que présupposé.Le désir est donc, irraisonné, irréfléchi, il nous possède et nous n’en sommes pas maîtres au départ.Pour maîtriser ses désirs, il est donc nécessaire d’en prendre conscience, de les penser, de les raisonner.Elle contraint l’homme a désirer en permanence car le vouloir-vivre ne cherche qu’à perdurer au travers des formes qu’il fonde.Dès lors, dès qu’un désir est réalisé, un autre désir apparait et exige de l’être lui aussi.Face à l’urgence et à l’exigence du désir, peut-on raison garder ?Le désir est une tension née d’un manque qui vise un objet ou un sujet dont la possession est susceptible de procurer de la satisfaction, donc du plaisir.

SHOW COMMENTS

Comments Introduction Dissertation Philosophie Desir

The Latest from igmk.ru ©